un triangle scalène

une histoire inconnue de Dulcinée….

dimanche

Classé dans : pensées — 15 juin, 2008 @ 10:03

waow j’suis pas venue ici depuis presque une semaine !! faut dire que j’ai eu une semaine bien remplie, pas trop le temps de penser à notre triangle….

je me rappelle de mercredi, papotage avec toi, au téléphone, au bord du canal, un joli de soleil, conversation légère, je te parle de cette phrase que j’ai lu qui dit que n’avance pas celui qui suit une idée fixe, ça doit nous faire réfléchir non ? on prévoit de manger ensemble le lendemain….comme j’apprend que je finis plus tôt que toi, je t’envoie un sms pour que tu me dises où tu es et comme ça, pour une fois, c’est moi qui viendrais jusqu’à toi. le soir toujours pas de réponse, bah on verra demain.

 jeudi, toujours pas de réponse de ta part mais un autre sms : D a accouché, enfin une grande joie  qui remplit le coeur….à 11h30 j’ai fini, toujours pas de message, j’appelle C pour manger avec elle…tu me rappelles enfin mais comme je n’ai pas entendu l’appel, tu me laisses un message pour me donner rendez vous dans ton resto préféré, tu finis à 13h tu seras là vers la demi…tu me fais ch…je te rappelle et je te dis que, comme je n’avais pas de nouvelles de toi, j’ai décidé d’aller manger avec C, ça te chagrine pas plus que ça, tu vas nous rejoindre là où on sera posée….magasin de C, on papote, bla bla bla, on bouge à 13h, petit resto juste à côté car elle n’a qu’1 heure pour manger, te laisse un message pour te dire où nous sommes, on commande, elle te rappelle pour savoir où tu en es, t’as toujours pas décolé de la tour M….- voilà, j’ai l’explication ! pas possible de venir te chercher à cet endroit, bien trop dangereux pour toi !!! – tu as préféré le silence plutôt que de me le dire, ça m’agace fortement, je l’avoue à C, qui me dit comme d’habitude que c’est tout toi….tu arrives enfin, il est 14h, C et son collègue s’en vont, je reste à te tenir compagnie car bien sur, il faut que tu manges ! tu m’énerves fortement et je te le fais comprendre, je t’attend encore et ça c’est plus possible… tu me regardes avec ton petit sourire contrit et railleur…je me suis encore fait avoir !

sur le retour, en fumant notre clope, je te pose la question de savoir pourquoi tu es encore chez Dulcinée, tu me réponds, après 2 3 minutes de reflexion, par confort, par lâcheté, et -giffle que je reçois sans m’être protégée- parce qu’elle t’a demandé de ne pas partir trop vite !  je reprend mon souffle, et ça va durer combien de temps votre co-loc ? tu me réponds en rigolant que tu ne sais pas ! je ne trouve rien d’autre à dire mais mes petits diablotins sont revenus et pour une fois me murmurent la même chose : sauve qui peut !! faut que je trace, là y a plus de doute ! on fini l’après midi au magasin, à tenir compagnie à C, tu essayes de m’embrasser, je t’envoie bouler mollement, j’ai vraiment plus le coeur à ça…17h il faut que je rentre chez moi. tu m’accompagnes jusqu’au train, ouf il est à l’approche, je n’aurai pas à faire la conversation comme une bonne copine que je vais devenir….je prend ta main pour te dire au revoir, les portes se ferment, tu pars en me glissant un dernier regard, je ne te souris pas. ciao. vers 22h je t’appelle, j’ai besoin de te parler de tout ça. tu ne réponds pas of course, je vais me coucher, pas grave !

vendredi, sms pour te dire que j’ai pleuré comme une conne devant mon café voyant que tu n’avais même pas essayé de me rappeler. vers 11h sms pour me dire que tu avais eu ta mère au tel et que tu étais mal, que j’avais du boire un café salé lol. je te répond que j’étais comme une conne parce que je n’avance pas et que pour ta mère, il fallait y croire.

et depuis silence.

j’ai décidé d’avancer. fini d’attendre quelque chose de toi qui ne viendra jamais. je doit arrêter de retenir ce qui appartient maintenant au passé. tu m’as proposé une soirée vendredi prochain, j’attend que tu m’appelles pour l’annuler.

je vais être une de tes copines ok mais quand MOI je serai prête à l’être.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

MON P'TIT CARNET DE BORD A MÔA |
ludistyle |
Péripéties européennes mais... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Timothée et compagnie
| You will find no interest i...
| un petit bou de moi!